Florentino Pérez et Julen Lopetegui : les coupables de la crise au Real Madrid

C’est la crise au Real Madrid. La maison blanche vit un début de saison catastrophique et paye sa planification sportive estivale complètement ratée. Une descente aux enfers qui n’est pourtant pas si surprenante que ça. Explications.

Et Santiago Bernabéu explosa. Depuis presque deux mois, la maison blanche cumule cinq matchs sans victoire et trois défaites consécutives contre le CSKA, Alavés et Levante. Des résultats impardonnables pour un club de ce standing. Sans les mauvais pas du FC Barcelone et de l’Atletico Madrid, les hommes de Julen Lopetegui seraient déjà hors-course en Liga. La Casa Blanca paye aujourd’hui sa planification sportive ratée.

Karim Benzema et Gareth Bale, le 20 octobre 2018 / GABRIEL BOUYS / AFP

Florentino Pérez s’est trompé

Cet été, il revenait à Florentino Perez d’enfin renouveler son effectif. Les départs de James, Pepe, Morata et Kovacic, mais surtout de Cristiano qui était l’homme providentiel du club, auteur de 451 buts en 438 matchs, ont énormément affaibli le niveau de l’effectif. Mais le président n’a pas voulu compenser ces départs cette année et le Real Madrid se retrouve avec un banc des remplaçants constitué de jeunes joueurs sans expérience qui ont du mal à s’imposer depuis le début de saison. Le président madrilène a préféré mettre son argent dans la rénovation du Santiago Bernabeu, au lieu de combler les réels manques de son effectif, comme l’absence d’un latéral gauche remplaçant à Marcelo, ou d’un « goleador » capable de remplacer la machine à buts CR7.

Julen Lopetegui n’a pas trouvé la formule

Et à tout cela s’ajoute le petit apport de l’entraîneur. Julien Lopetegui n’aura tenu que quatorze matchs sur le banc madrilène. Au début de la saison, des joueurs comme Bale, Asensio ou Isco arrivaient à porter l’équipe. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Le basque n’a pas été en mesure de redresser la situation lors de ses derniers matchs et n’a jamais su trouver la bonne formule. Le pire pour le Real Madrid reste de savoir qui aura le courage de reprendre cette équipe actuellement entre les mains de l’intérimaire Santiago Solari. Quand Zidane est arrivé, le club avait Cristiano, James, Pepe… Mais maintenant, il reste très peu de ressources. Si le Real Madrid ne recrute pas cet hiver, la saison risque d’être longue pour ses supporters…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *