Delphine de Vigan : 3 romans pour mieux la connaître

Impossible de passer à coté du succès fulgurant d’une des romancières les plus talentueuses de ces deux dernières décennies. Avec huit romans fascinants à son actif, Delphine de Vigan aborde depuis 2001 de nombreux thèmes oscillant entre fiction et réalité, toujours avec un style très personnel. Retour sur trois d’entre eux pour mieux comprendre son univers séduisant. 

No et moi, un roman moral

roman

C’est en 2007 que No et Moi est publié aux éditions J.C. Lattès. Traduit en plus de 20 langues, ce roman raconte l’histoire de Lou Bertignac. Une jeune adolescente de 13 ans qui évolue dans un cadre familial compliqué, avec des parents meurtris par la perte d’un enfant. Surdouée et peu appréciée de ses camardes de classe, Lou choisit le thème des sans-abris pour un exposé.

Un choix audacieux qui impressionne son entourage, loin de se douter où cela la mènera. L’adolescente rencontre alors Nolwenn, une jeune SDF, qu’elle décide d’aider à se réinsérer socialement. Elle découvre ainsi un monde où rien ne lui est familier et son parcours auprès de No transformera profondément Lou et le reste de son entourage…

Récompensé par le Prix des libraires, ce roman plaisant et accessible évoque de véritables sujets de société. Et ce en alliant appréhension et sensibilité. Impersonnel sans pour autant être dépourvu de moral, No et moi vaut véritablement le détour.

Rien ne s’oppose à la nuit, une autobiographie

roman

En 2011, le roman qui a remporté pas moins de 4 prix littéraires s’impose comme un tournant dans la carrière de l’auteure. Delphine de Vigan évoque pour la première fois l’histoire de sa famille, celle de sa mère. Une famille nombreuse et complexe pour une histoire triste. Elle y parle de son enfance, de sa soeur, de la difficulté d’évoluer dans un contexte où la maladie de sa mère a des répercussions dangereuses dans sa vie d’enfant, puis d’adulte.

La romancière se montre sans filtres, avec des anecdotes à la fois violentes et touchantes. Mais en gardant toujours une certaine pudeur qui lui est propre. Elle nous propose une partie plus obscure de sa vie et nous sommes inévitablement plongés dans ce roman qui prend la forme d’une enquête familiale et personnelle attachante.

Presque comme une thérapie personnelle, les détails dans lesquels on se retrouve sont nombreux. Sa maîtrise du mot juste et du style nous laisse nous introduire dans ses faiblesses, sans jugements et avec beaucoup de sensibilité.

D’après une histoire vraie, des allures de thriller psychologique

roman

Delphine est écrivain, a deux enfants, un compagnon et peine à écrire son nouveau roman. Très demandée par son éditeur, les conférences qu’elle doit assurer, sa famille et la tonne de mails à gérer, cette période de la page blanche est une dure épreuve. Elle le deviendra de plus en plus une fois qu’elle aura rencontré L., ce personnage mystérieux qui lui ressemble et qui s’introduira petit à petit dans sa vie, presque comme son double… Quelles sont ses attentes ? Quelles sont les conséquences de son entrée dans la vie de Delphine ?

Adapté au cinéma par Roman Polanski, le roman entre drame et thriller est un véritable succès qui remporte le prix Renaudot, mais également le prix Goncourt des Lycéens. Delphine de Vigan nous livre les dessous du métier d’écrivain : ses difficultés et ses dangers. Elle nous laisse sans voix, entre fiction et réalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *